Appel à témoins pour le meurtre de Christelle, tuée il y a 6 ans

À la requête du juge d’instruction, la police fédérale diffuse un nouvel appel à témoins afin de résoudre l’homicide de Christelle Sandervorst, une Verviétoise de 25 ans, étranglée en mars 2011 à proximité de son appartement. Cette requête fait partie des devoirs complémentaires obtenus devant la chambre des mises en accusation de Liège il y a quelques mois par Me Uerlings, alors conseil de la mère de cœur de la victime.

Ce cold case verviétois aurait dû faire l’objet, fin 2016, d’un classement sans suite, le magistrat instructeur estimant que toutes les pistes avaient été explorées afin de découvrir le meurtrier de la jeune femme. Un réquisitoire de non-lieu avait d’ailleurs été tracé en ce sens.

L’avocat de la partie civile a fait appel de la décision de la chambre du conseil de Verviers et obtenu début 2017 la réalisation de devoirs complémentaires, la chambre des mises en accusation de Liège estimant que toute démarche devait être entreprise afin d’élucider cet homicide. Parmi celles-ci, l’analyse d’une trace ADN et la réalisation d’un nouvel appel à témoins formulé six ans et demi après les faits.

Le corps sans vie de Christelle Sandervorst avait ainsi été découvert rue des Hospices le 2 mars 2011 vers 8 heures du matin. Selon les analyses, l’homicide aurait été commis dans la nuit du 1er au 2 mars 2011 entre 21 heures et 8 heures.

La jeune femme avait ses habitudes à l’Actu Club, dans le quartier de la gare, établissement aujourd’hui disparu, et au Centrale à Ensival (Verviers). Elle résidait depuis quelques mois seulement dans le quartier de Pré-Javais.

L’appel à témoins

À la requête du juge d’instruction à Verviers, la police demande de diffuser l’avis suivant :

« Il y a 6 ans, le 02 mars 2011 vers 08.00 heures, le corps sans vie de Christelle SANDERVORST a été retrouvé à proximité de son domicile, rue des Hospices à Verviers.

L’enquête et les analyses ont révélé que le décès aurait été causé par étranglement durant la nuit du 1er au 02 mars 2011 entre 21h00 et 08h00 du matin.

Christelle avait alors 25 ans. Elle résidait depuis quelques mois dans le quartier Pré-Javais où elle vivait seule, bien qu’étant jeune mère de famille.

Christelle fréquentait le quartier de la gare de Verviers. Là, elle se rendait notamment au café l’Actu Club où elle avait ses habitudes. Cet établissement n’existe plus aujourd’hui.

Elle fréquentait également le café « Le Central » situé sur la Grand-Place à Ensival.

De temps à autre, elle se rendait au service de l’Insertion situé à l’époque rue de la Colline à Verviers.

Elle était sans emploi mais peu avant son décès, elle aurait travaillé une fois à l’ASBL « Royale Écurie des Ardennes » située près de la piscine communale, rue Xhavée à Verviers.

Diffusé à la demande du Juge d’instruction à Verviers le 19.09.2017

Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

Vous pouvez également réagir via email : avisderecherche@police.belgium.eu »

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers