Denise, 87 ans, a bravé le froid

Denise, 87 ans, a bravé le froid
M. D.

Même action symbolique à Comines-Warneton, où plusieurs coiffeurs ont décidé de sortir de leur salon pour exercer leur métier. C’est le cas de Maxime Dumont, très actif ces derniers jours à Bas-Warneton. « Je fais le trottoir depuis lundi », lance l’intéressé. Une fois tout le matériel sorti de son salon, Maxime a coiffé Denise, une cliente de 87 ans devant des passants et automobilistes interloqués. « C’est probablement la seule fois où elle se fera coiffer dehors », explique Maxime.

Emmitouflée dans plusieurs couches de vêtements chauds, l’octogénaire gardait un sourire de façade, mais au fond, l’heure n’était pas aux réjouissances. « C’est bien triste d’en arriver là. La coiffure, ce n’est pas du luxe, c’est un moment essentiel dans nos vies », explique Denise.

Dans l’entité, Maxime Dumont n’était pas le seul à se mobiliser. C’était aussi le cas d’Angélique, du salon L’Exp’Hair à Comines. Comme eux, ils étaient nombreux à braver le froid pour exprimer toute leur détresse...

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bas-Warneton (c.f. Comines-Warneton)Comines-Warneton (Hainaut)