Ruben a provoqué un accident mortel sous l’influence de l’alcool: il reste en prison!

Ruben a provoqué un accident mortel sous l’influence de l’alcool: il reste en prison!
Via Nieuwsblad

Lundi matin, un terrible accident de la route s’est produit à Lille (Anvers). Dans un virage, Ruben B. (21 ans) a perdu le contrôle de sa Volkswagen rouge dans laquelle se trouvaient quatre autres personnes avant de terminer sa course contre un arbre. Si le conducteur et trois autres passagers s’en sont tirés avec des blessures légères, un jeune homme de 18 ans a lui perdu la vie. Tibau Verelst a subi un traumatisme crânien et est décédé à l’hôpital quelques heures après la collision.

Rapidement après les faits, la police a expliqué que Ruben B. conduisait sous influence au moment de l’accident. « Le conducteur de la voiture était un homme de 21 ans, originaire de Turnhout. Le test d’alcoolémie a montré qu’il était sous influence », déclarait une porte-parole de la zone locale. Si aucun taux n’avait été communiqué, Het Laatste Nieuws a appris ce mercredi que le jeune homme de 21 ans avait 2,1 grammes d’alcool par litre de sang. Autrement dit, cela équivaut à environ 16 verres de bière en une soirée…

Au moment du drame, seule la passagère avant du véhicule portait sa ceinture de sécurité. Rendant hommage à Tibau sur les lieux de l’accident, ses amis n’ont pas voulu blâmer Ruben B. « Tout le monde fait des erreurs. Ils avaient tous bu et ne voulaient pas cela. Sa vie est également détruite… »

Pas de libération

Ce vendredi, Ruben comparaissait devant la Chambre du conseil. Cette dernière a décidé que le jeune conducteur resterait en prison au moins un mois de plus. Une décision que la défense ne conteste pas puisqu’elle a d’ores et déjà annoncé qu’elle ne ferait pas appel. « Nous n’avons pas non plus demandé une libération conditionnelle ou un placement sous surveillance électronique », explique au Laatste Nieuws l’avocat de Ruben.

Si celui-ci se refuse de commenter les faits, pour ne pas parasiter l’enquête qui est toujours en cours, il confirme tout de même que son client était bien ivre au moment de l’accident. « La conduite et l’alcool ne font jamais bon ménage… Dans tous les cas, si un jour on envisage une libération, on exigera une formation sur l’alcool au volant comme condition », ajoute l’avocat.

Il conclut en expliquant que, pour le moment, Ruben ne pense pas à cette libération. « Il est pleinement conscient de ce qu’il a fait. Ses pensées vont à ses amis et à sa famille. Le séjour en prison l’impressionne mais il dit lui-même que tout cela est d’une importance secondaire après le décès de Tibau »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Turnhout (prov. d'Anvers)Anvers (prov. d'Anvers)
Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers