Un incendie ravage les nouveaux locaux de l’ASBL Mustela à Villers-L’Evêque

Vidéo

En avril dernier, nous vous parlions de l’ASBL Mustela, ce refuge pour furet qui après avoir perdu son local initial en raison de la fin de leur bail, venait de trouver un nouvel espace à exploiter. Depuis avril, des rénovations importantes étaient en cours dans ce bâtiment.

Malheureusement, cette ASBL, qui en avait fini avec les galères et qui s’apprêtait à débuter ses activités dans ces nouveaux locaux, a été victime, la nuit dernière, d’un coup du sort.

Un incendie a ravagé le bâtiment sur le coup de 22 h 30. Les pompiers de Liège ont déployé d’importants moyens sur place où une épaisse colonne de fumée était visible à plusieurs kilomètres.

D’après les hommes du feu, cet incendie pourrait avoir été provoqué par les travaux en cours dans les locaux de l’ASBL. Des bonbonnes de gaz ont effectivement été retrouvées au pied et sur la toiture du bâtiment, ainsi que du matériel dont se servaient vraisemblablement les ouvriers du chantier.

L’échevin awansois du Bien-être animal, attristé par la nouvelle a lancé mardi matin un appel au don via sa page Facebook. Maurice Baldewyns indique dans une publication : « Très mauvaise nouvelle ! Le bâtiment qui devait abriter l’ASBL Mustela, refuge pour les furets a été détruit cette nuit par un incendie. Si vous voulez aider le refuge, vous pouvez faire un don sur le compte : BE34 0682 3428 0790. Merci pour eux ».

De son côté, l’ASBL Mustela a indiqué : « Nous nous réveillons abasourdis par nouvelle, mais nous prenons 24 h pour nous poser et réfléchir avec l’équipe. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la suite. Le principal pas de blessés et nous restons positifs merci pour votre soutien ».

L’ASBL nous indiquait en avril dernier « Grâce à la superficie, nous allons pouvoir accueillir plus d’animaux une fois que nous aurons reçu l’agrément. Il y a plusieurs pièces, une disposition que nous comptons mettre à profit. Par exemple, une pièce sera dédiée entièrement à la quarantaine des furets qui arrivent chez nous, puisque chaque animal qui entre au refuge est en observation durant 10 jours, le temps pour nous, d’effectuer tous les soins nécessaires ». Espérons qu’elle survivra à ce nouveau coup dur.

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers liégeois