EDITO > L’Europe doit éviter le piège Orban

Editorial
EDITO > L’Europe doit éviter le piège Orban

Il ne faut jamais oublier ses racines. C’est important pour affirmer son identité profonde et surtout pour savoir quel chemin choisir. L’Union européenne a été fondée par quelques pays pour mettre un terme aux guerres qui avaient ravagé l’Europe et ses peuples et pour construire ensemble un rêve et un projet communs. Alors c’est vrai, avec les années, les idéaux ont souvent laissé la place à l’opportunisme, aux lobbies, au pur pragmatisme, aux pouvoirs économiques, aux technocrates et aux égoïsmes de certains états.

Mais malgré toutes ces dérives et même si de nombreux dirigeants ont régulièrement transformé l’Europe en bouc émissaire parfait, l’Union fait encore sens et… la différence. On l’a vu hier avec le plan de relance européen qui doit permettre aux pays, dont la Belgique, de sortir de cette pandémie par le haut.

Mais le vrai cœur battant de l’Europe, ce sont ses valeurs, dont le respect des minorités et des diversités. Et on ne transige jamais avec ses valeurs. C’est pour cette raison que l’Union doit être inflexible face au gouvernement hongrois, qui s’attaque de plus en plus frontalement aux personnes LGBT. L’Europe ne doit pas céder face à la politique homophobe, autoritaire, rétrograde et cléricale d’un gouvernement qui a tourné le dos depuis longtemps à la neutralité (et on voit où cela mène). Mais en laissant toujours un espace au dialogue, pour tenter de gagner le rapport de force avec les dirigeants de Budapest bien sûr, mais surtout pour sortir les Hongrois du piège nationaliste dans lequel Viktor Orban les a enfermés.

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique