Hasan Aydin: le grand absent, mais aussi le grand perdant de la crise politique

Hasan Aydin était absent.
Hasan Aydin était absent. - L.M.

*********** *** *** ********** ***** ******** ***** ***** ** ****** ****** ************ ** ****** ********** ***** ****** ****** ** *** ***** ** ********** ** **** ** ********* ***** ******** ******* ************ ** ******** **** ** ******* ********* ********* ** ********** ********** *** ******** **** ** ******* ******** ************** ** ** ********* ************** ****** *** *** *********** **************** ******** ** ****** ***** ***** ** **** ******* *********** ** ******* ******** ** ** ************* ****** **** ****** ** ******************* *** ******** ************** ***** ***** ***** ******** ******** ****** ************ *** *** *** *****

Hasan Aydin grand absent, mais surtout Hasan Aydin grand perdant de cette crise politique. Lui que l’état-major du PS a voulu épargner à l’été 2020 pour éviter un second épisode Émir Kir mais à qui on n’a que trop peu laissé la chance de former une majorité quelques semaines plus tard. Parce que les partenaires ne voulaient pas de lui, même si le PS verviétois n’a jamais trop poussé non plus.

*********** ***** ***** *** ****** *** *** **************** *********** ** ******** ** ***** ** **** ********** **** *********** * ******** ** ** *** ******** ** *********** **** ***** **** ** ******** ******** ******** ******** ** ** ***** ********** *** *** **** ****** ******** *** ** *** *** ***** ******** ********* *************** ******* ** ** ******* *** **********

On le saura peut-être d’ici quelques semaines s’il devient vice-président du CHR Verviers ; c’est ce que lui offre son parti en consolation, pour ne pas perdre ses voix en vue des élections de 2024.

Aussi en VERVIERS ET SA REGION

Découvrez tous nos articles en clair pour seulement 1€ sans engagement.

Cet article est réservé à nos abonnés. L’information de qualité et de proximité a un prix. En vous abonnant, vous défendez l’indépendance et le rôle indispensable de la presse. S’abonner, c’est nous soutenir.