Le point sur la situation dans les communes namuroises

Il a fallu évacuer quelques rues du village de Thon Samson.
Il a fallu évacuer quelques rues du village de Thon Samson. - V.L.

Cet article sera mis à jour régulièrement au fil de la journée. Vous pourrez y retrouver la situation dans votre commune.

La Ville d’Andenne a communiqué ce vendredi matin sur la situation de la commune.

La Cellule de crise communale a fait le point et peut annoncer que le niveau de la Meuse et des inondations se stabilise. Les axes sont praticables sur l’ensemble du territoire, à l’exception des voiries qui suivent : la rue de Gramptinne, la rue Wanhérife, la rue Haigneaux et la rue du Bord de l’Eau.

Un numéro d’appel ‘Andenne Solidarités’ a été ouvert pour les riverains sinistrés, il faut composer le 085/84.95.67. Des permanences téléphoniques seront assurées samedi et dimanche de 9h à 12h.

La cellule sociale de la Ville se rend auprès des habitants sinistrés afin de répertorier les besoins.

Une ligne du Centre de crise a été ouverte pour répondre aux questions concernant les assurances, le 1771. Il est impératif avant d’entamer le nettoyage des lieux de dresser un reportage photographique et d’évaluer le préjudice subi.

La Ville conseille, enfin, les personnes souhaitant apporter leur aide. Elle indique que toutes les personnes impactées ont pu trouver une solution familiale et il n’y a donc pas de besoin d’hébergement à ce stade. Il devrait être possible pour la Ville d’indiquer vers quelle zone orienter la main-d’œuvre nécessaire dans les prochaines heures. Il est aussi demandé de contacter les services de la Croix rouge pour l’aide en vêtements et matériel.

La Cellule de crise s’est à nouveau réunie en début d’après-midi. La ville va bénéficier d’un renfort de la Défense Nationale dès cet après-midi.

Les services techniques continuent à sécuriser, nettoyer et dégager les voiries et habitations, en soutien aux pompiers.

Des containers vont être placés par la Ville à proximité des endroits les plus touchés. Il est toutefois nécessaire de prendre d’abord contact avec les assurances pour vérifier si les sinistrés ne doivent pas conserver certains biens endommagés avant le passage de l’expert. Les containers seront disposés à partir de ce vendredi le long de la chaussée de Gramptinne, rue du Bief et rue du Samson, mais aussi rue Bord de l’Eau à Sclayn, et aux Casernes de Seilles (rue de la Caserne). Les parcs à conteneurs seront accessibles des jours supplémentaires, les lundis 19 et 26. Les sinistrés seront exemptés de quotas dans les matières à déposer.

Des villages et quartiers sans eau

Le SWDE confirme que l’eau est potable sur Andenne et ses villages. Il signale toutefois que le réseau d’eau courante risque d’être fortement sollicité les prochaines heures et jours pour les opérations de nettoyage. Il se pourrait donc qu’il y ait localement des baisses de pression voire des indisponibilités temporaires d’eau courante.

Les habitants du nord de la province, un peu moins touchés par les intempéries, souffrent encore de dégâts ce vendredi matin. À Gembloux, les riverains n’ont plus d’eau potable depuis jeudi après-midi. La SWDE devait distribuer de l’eau jeudi soir, mais la distribution n’a pas été possible.

Ce vendredi, les villages de Beuzet, Bossière, Lonzée, Mazy et Les Isnes sont toujours privés d’eau potable. Les bouteilles d’eau à destination des Gembloutois sont livrées depuis 11h10 à la caserne des pompiers, rue du Stordoir à Sauvenière. L’eau est exclusivement destinée aux habitants des villages concernés. La Ville de Gembloux met à disposition un numéro d’appel pour les personnes qui n’ont pas la possibilité de se déplacer : 0478/90.88.05.

À Ciney, la distribution d’eau courante est aussi quelque peu perturbée. Certains quartiers du haut de la ville souffrent d’un manque d’approvisionnement. La raison est que la priorité a été donnée aux pompiers afin d’éteindre l’incendie qui a frappé le magasin de meubles Mobilec, rue Concorde ce jeudi. Les quartiers touchés devraient être progressivement réapprovisionnés dans le courant de la journée.

La situation s’améliore du côté de Profondeville. Le bourgmestre Luc Delire signale tout de même quelques zones problématiques. « Il y a des endroits où des plaques de tarmac se soulèvent, notamment sur la rue des Fonds à Lustin. La rue Monty à Lustin est fermée, et l’accès au golf chemin du Beau Vallon est problématique. La route n’est pas fermée car les gens du golf ne veulent pas. »

Ce sont surtout les garages et les caves qui ont été envahis, mais quelques maisons ont été légèrement inondées, surtout du côté de Bois-de-Villers et Lustin. « Je suppose que les gens qui habitent en bord de Meuse sont plus habitués donc ils avaient pris leurs dispositions. Mais personne n’a dû être évacué ou relogé. »

Le bourgmestre précise aussi la situation de la distribution de l’eau potable, qui est très perturbée. « L’eau n’est plus potable seulement à Rivière et dans le bas de Lustin. Il y a des problèmes d’approvisionnement à Lesves et Bois-de-Villers. Les gens nous demandent quand on leur distribue des berlingots, mais la priorité a été mise sur les résidences Saint-Thomas et Alégria, et en général sur les personnes âgées. »

Les ouvriers communaux brossent partout où c’est possible et retirent énormément de gravats. Les contacts se mettent en place suite aux nombreuses propositions d’aide. Le bourgmestre appelle à le contacter en cas de besoin.

Eghezée fait partie des communes relativement épargnées. Plusieurs caves ont été inondées, mais seuls sept ou huit endroits sont à relever, indique l’échevin Stéphane Collignon. « C’est surtout à Saint-Germain et Hanret où l’eau est entrée dans une dizaine de maisons. Mais personne n’a dû être évacué et nous n’avons pas eu besoin de mettre une salle communale à disposition. »

La commune a rouvert ses routes dans la matinée et a reçu beaucoup de sollicitations d’aide. « Nous n’en avons pas vraiment besoin ici, mais on étudie comment recueillir le tout pour aider les zones voisines si besoin. »

Les autorités communales se satisfont de voir que certains endroits anciennement problématiques ont bien résisté aux intempéries. « C’est grâce à nos efforts pour curer les chaussées et installer les canalisations et les égouts. Certains endroits qui étaient problématiques avant ne le sont plus, par contre nous avons découvert avec ces pluies des zones délicates dont nous ignorions l’existence. »

Tous les cours d’eau en décrue

Tous les cours d’eau qui étaient en alerte sont en décrue vendredi midi en province de Namur, indique le gouverneur provincial, Denis Mathen. La Meuse et la Sambre ont notamment entamé une phase de stabilisation et commencent à baisser.

Le 112 a été appelé 120 fois entre minuit et 06h30. La zone de secours NAGE (Namur, Andenne, Gembloux, Eghezée) a encore effectué 100 interventions durant la nuit, celle de Dinaphi (Dinant-Philippeville) 150 et celle du Val de Sambre 30. Parallèlement, une dizaine de grands axes routiers restent fermés à la circulation (Haute Meuse, Namur, Rochefort-Jemelle, Mariembourg, Eghezée…).

À l’heure actuelle, quelque 85.000 litres d’eau ont été acheminés par les pompiers. Par ailleurs, 4.900 colis alimentaires sont mobilisables par la province.

Les zones qui restent sans eau potable sont les suivantes : Dinant centre, Beauraing, Profondeville, Rivière, Houyet, Rochefort, Gembloux (Les Isnes, Beuzet, Bossières, Longzée, Mazy), Jemeppe-sur-Sambre, Spy et Floreffe (Floriffoux sauf zoning).

Depuis le début des intempéries mardi soir, une centaine d’évacuations ont été réalisées dans la province, en plus de l’évacuation d’une cinquantaine de camps de mouvements de jeunesse. Plusieurs milliers de personnes sont concernées.

La Ville de Namur communique sur la situation ce vendredi: voici ce qu’il en est

Le bourgmestre Maxime Prévot s’est rendu sur place pour constater les dégâts.
Le bourgmestre Maxime Prévot s’est rendu sur place pour constater les dégâts. - V.Lorent

« Namur se réveille plus sereinement que d’autres communes de Wallonie. Seuls des dégâts matériels sont à déplorer, pas de pertes humaines », a indiqué la Ville de Namur dans un communiqué publié à 10h10 ce vendredi.

« La Ville de Namur a conservé ses services et sa cellule communale de crise en alerte toute la nuit. Celle-ci s’est réunie tôt ce matin pour refaire une analyse de la situation. La zone NAGE a opéré plus de 1.000 interventions durant les dernières 48h dont 80 particulièrement urgentes.

L’accroissement du niveau de la Meuse et de la Sambre a finalement été moindre que ce qui fut craint. Actuellement la décrue semble s’enclencher progressivement.

Quelques personnes ont été relogées par le dispositif d’urgence sociale (DUS). Le centre d’accueil temporairement ouvert à Bouge a pu être fermé ce matin. Le DUS reste joignable au besoin au 0800/12.420.

Les routes dont l’accès fut barré hier en raison des inondations et des risques y liés, ont fait l’objet d’un screening ce matin par la police. La plupart ont pu être rouvertes. Restent cependant fermés à ce stade les tronçons suivants :

-Chaussée de Dinant près du magasin Carrefour de Wépion ;

-Rue Armand de Wasseige à Wépion ;

-Rue du Rivage à Dave ;

-Avenue de la Pairelle à La Plante.

(situation susceptible d'évoluer en cours de journée)

Les services techniques vont à présent s’atteler, en soutien aux pompiers, à nettoyer et dégager les voiries et habitations : nettoyage, pompage,…

À cet égard, la SWDE signale que le réseau d’eau courant va être fortement sollicité les prochaines heures et jours pour ces opérations de nettoyage par les particuliers. Il est donc possible qu’il y ait localement des baisses de pression voire des indisponibilités temporaires d’eau courante. Les citoyens sont invités à privilégier si possible d’autres alternatives (piscines, puits, citernes…) pour ces opérations de nettoyage afin de limiter les risques de perturbations du réseau.

La solidarité est plus que jamais à l’ordre du jour : les personnes désireuses de faire des dons de vêtements, couvertures et chaussures (pas de nourriture svp) sont invitées à se rendre au CPAS de Namur (rue de Dave 165 à Jambes) pour y déposer ces dons dès ce vendredi 10h30 jusque 16h00. Si vous êtes dans le besoin et souhaitez bénéficier de ces dons, merci de vous manifester à partir de 12:00 auprès du CPAS également, à la même adresse ou par téléphone au 081/337.302 (uniquement ce vendredi, jusque 16h). La gestion de ces dons se fera en collaboration avec la Croix-Rouge.

La Brocante de Jambes sera maintenue ce dimanche sauf dans sa section entre le pont de Jambes et l’Elysette.

Afin d’aider les sinistrés, outre les opérations de pompage, des containers vont être placés par la Ville à proximité des endroits les plus impactés afin que les déchets dus aux inondations puissent y être placés sans encombre. Ces containers seront disposés dès cet après-midi aux endroits suivants :

¾ Au pied du magasin Carrefour de Wépion ;

¾ Chaussée de Dinant à proximité du croisement avec la rue Marcel Lecomte ;

¾ Près du parc de La Plante, à proximité de l’auberge de jeunesse ;

¾ Rue de Jambes à Dave, au carrefour de la rue de Longeau (en face du Restaurant le 54)

Les plaisanciers devront s’armer d’un peu de patience avant de regagner leur bateau. Le débit reste important. Il conviendra d’attendre que les quais soient libérés de toute inondation et que le débit s’atténue avant de les autoriser à regagner leur bateau.

Pour toute question relative au sinistre, assurances, démarches administratives, etc. n’hésitez pas à contacter le call center fédéral au 1771.

Le bourgmestre va se rendre chaussée de Dinant, au pied de la rue Marcel Lecomte à la Plante, zone qui a été particulièrement touchée par les crues. »

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers