Lorraine: Un important trafic de drogue démantelé entre la Belgique et la France

Très belle prise pour enquêteurs français.
Très belle prise pour enquêteurs français. - Gendarmerie Nationale

Le 13 juillet 2021, une enquête préliminaire est ouverte au tribunal judiciaire de Thionville pour trafic de stupéfiants. Le travail mené sur le terrain par les enquêteurs de la Section de Recherches (SR) de Metz est complexe. Non seulement ce travail implique des investigations minutieuses, mais aussi des surveillances et du recueil de renseignement. Toutes ces informations et ces données permettent d’identifier que trois individus, dont la tête de réseau qui est implantée à Neufchef, près de Hayange, se livrent à l’importation de grandes quantités de cannabis depuis la Belgique et les Pays-Bas.

Les policiers découvrent que les membres de ce trafic ont développé un réseau structuré, en utilisant des véhicules ouvreurs lors de leurs déplacements à l’étranger et des box pour entreposer les produits stupéfiants avant leur écoulement.

Mises en examen et incarcération

Devant l’ampleur du phénomène, la SR de Metz décide alors de mettre fin aux agissements des malfaiteurs par le déclenchement de leurs interpellations le 13 août 2021.

L’opération est de grande ampleur. Elle a mobilisé 35 gendarmes de la SR de Metz et du groupement de gendarmerie départementale de la Moselle, ainsi que trois équipes cynophiles.

« Cette action coordonnée des différentes unités de gendarmerie (territoriales, recherches, services spécialisés) a permis de mettre hors d’état de nuire une équipe structurée de malfaiteurs, et de saisir 54 kilos de résine de cannabis, 102.000 euros en numéraire, 8 véhicules, une kalachnikov et un pistolet Tokarev, ainsi que des centaines de munitions », indique la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale.

Les trois personnes interpellées ont été mises en examen et l’une d’elle a été placée en détention provisoire.

Aussi en Frontière française