Bâtiments scolaires: l’enseignement catholique saisit la Cour constitutionnelle

Bâtiments scolaires: l’enseignement catholique saisit la Cour constitutionnelle
Belga

Le Segec (Conseils d’administration du Secrétariat général de l’Enseignement catholique) et l’Ufapec (Union francophone des associations de parents de l’Enseignement catholique) estiment qu’il faut « rééquilibrer » certaines dispositions. En clair : ils estiment que les écoles du réseau WBE (Wallonie-Bruxelles Enseignement, ex-État) et celles gérées par les communes et provinces reçoivent une part disproportionnée du gâteau, si l’on tient compte du nombre d’élèves qui y sont scolarisés.

Le réseau libre, qui comprend l’enseignement catholique, ne reçoit que 25 % alors que ses écoles « scolarisent 50 % des élèves et des étudiants », rappellent le Segec et l’Ufapec. « Cette clé de répartition est la plus inéquitable à avoir été inscrite dans un décret relatif aux infrastructures scolaires, et ce depuis plus de 25 ans », lancent-ils vendredi, via communiqué.

Le projet de décret qui établit la répartition des fonds européens de relance en ce qui concerne la rénovation (entre autres énergétique) des écoles a été approuvé fin septembre en plénière du parlement de FWB. L’enveloppe totale est de 230 millions d’euros, sur les 495 millions qui parviendront à la FWB.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Région wallonne
Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique