Les commerçants de Bouge ne veulent pas être oubliés, surtout pendant les travaux

L’échevine Stéphanie Scailquin (au centre).
L’échevine Stéphanie Scailquin (au centre). - D.R.

Avec sa centaine de commerces, Bouge et son axe commerçant sont une véritable porte d’entrée de Namur.

Des magasins et leurs gérants qui ont besoin de soutien, encore plus depuis le début des travaux de la chaussée de Louvain en septembre.

Différentes mesures sont initiées pour obtenir plusieurs impacts positifs sur la dynamique commerciale.

« Il y a effectivement un soutien pendant les travaux mais notre objectif commun est d’apporter des éléments d’attractivité pour aujourd’hui mais également une fois que les travaux seront finalisés », explique Stéphanie Scailquin, échevine en charge de l’attractivité urbaine. « Ces dernières semaines, l’accent a été mis sur les travaux en cours, et du point de vue de la mobilité, tout roule ! Cela dit, les commerces se sentent quelque peu oubliés des clients. Pourtant, ils sont ouverts, dynamiques et prêts à vous recevoir. »

La Ville de Namur répond aux engagements pris auprès du « Comité Chantier Chaussée de Louvain » en publiant un flyer expliquant zone par zone l’accessibilité aux commerces pendant cette rénovation urbaine, en mettant en place un fléchage propre aux commerces, en offrant des tickets parking pour le P+R de Bouge ou en maintenant des possibilités de parking aux alentours des commerces impactés.

L’accessibilité aux commerces de Bouge, zone par zone.
L’accessibilité aux commerces de Bouge, zone par zone. - Ville de Namur

Elle complète ces dispositifs avec des projets de plus longue durée et de fidélisation pour l’ensemble des commerces bougeois avec, entre autres, un habillage de l’espace public (décors de Noël, bornes prochainement décorées) ou une campagne de communication en radio.

Une séance d’info ce 28 octobre

L’UCM tient aussi à apporter son aide. Une séance d’information à destination des commerces présentant les accompagnements et primes à activer pendant les travaux aura lieu ce jeudi 28 octobre en soirée. « La dynamique portée par l’association des commerçants est remarquable et mérite d’être saluée », assure Aurélie Marichal, directrice UCM Namur. « Alors qu’elle fait face à une situation compliquée, elle se concentre sur l’intérêt collectif et se veut constructive et collaborative. Elle est à l’image des atouts de l’ensemble des commerçants de Bouge : elle se tourne vers le positif et l’avenir. Et c’est tout naturellement que nous leur apportons tout notre soutien avec l’organisation d’une séance d’information notamment. »

Le message de l’association des commerçants de Bouge ira, lui, plus vers la clientèle. « Aujourd’hui, nous devons faire face, une nouvelle fois ! », conclut Cécile Martin, présidente de l’association des commerçants de Bouge. « Malgré toutes les bonnes volontés, les collaborations, les actions des uns et des autres, rien ne sera possible sans la solidarité des clients. Sans clients, pas de commerçants, et inversement ! »

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Namur (prov. de Namur)Bouge (c.f. Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR