Le quartier de l’innovation culinaire et alimentaire de Gembloux Agro-Bio Tech pousse

Le ministre Willy Borsus a reçu des macarons à son effigie.
Le ministre Willy Borsus a reçu des macarons à son effigie. - Belga

Le futur quartier de l’innovation culinaire et alimentaire de la faculté Gembloux Agro-Bio Tech, pôle d’expertise de l’Université de Liège, prend forme. Willy Borsus (MR), notamment en sa qualité de ministre wallon de l’Innovation et de la Recherche, en a visité le chantier ce vendredi.

La nouvelle infrastructure, située à quelques centaines de mètres de la faculté de Gembloux, accueillera courant février 2022 le Smart Gastronomy Lab. Pour l’instant implanté dans un petit local, ce laboratoire de recherche consacré au « mieux manger » va pouvoir prendre un nouvel envol dans un bâtiment de 600 mètres carrés. Collaborant notamment avec des entreprises, son équipe s’est déjà vue récompensée par le célèbre guide gastronomique Gault&Millau.

Lors de sa visite, le ministre a pu déguster quelques innovations du laboratoire, comme une pâte à tartiner chocolat-noisettes enrichie en légumes, présentant un taux de sucre très faible. Il s’est aussi vu remettre des macarons à son effigie, gravée au laser.

Outre le Smart Gastronomy Lab, le quartier de l’innovation culinaire et alimentaire de la faculté intègrera également la brasserie BeerFac, dont l’inauguration est attendue en juin 2022.

Perpétuant la bière de l’Abbaye de Gembloux, cette coopérative fondée par la communauté estudiantine délègue pour l’instant sa production à la Manufacture urbaine de Charleroi. Grâce à ses nouvelles installations, elle va pouvoir la relocaliser à Gembloux. Ce sont 2.500 hectolitres qui devraient y être produits chaque année dans un premier temps.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Gembloux (prov. de Namur)
Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE NAMUR