L’ONU lance un fonds pour soutenir l’économie afghane

Illustration
Illustration - Photonews

Ce fonds mis en place par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) permet aux gouvernements de financer des programmes spécifiques de soutien à l’économie afghane sur le terrain, sans transfert d’argent au nouveau gouvernement taliban.

Lors d’une conférence de presse à Genève, le responsable du PNUD, Achim Steiner, a souligné que le pays ne faisait pas seulement face à un bouleversement politique : « Nous sommes également témoins d’une implosion économique ».

Depuis le retour au pouvoir des talibans en août, le pays est confronté à une pénurie de liquidités.

Les talibans, soumis à des sanctions internationales, n’ont pas les fonds pour faire tourner les banques et payer les fonctionnaires. Washington a notamment gelé les réserves de la banque centrale afghane.

La situation économique est précaire, les prix des denrées alimentaires augmentent et le chômage grimpe en flèche.

Selon une évaluation rapide publiée début septembre par le PNUD, pas moins de 97 % de la population du pays risque de sombrer sous le seuil de pauvreté si aucune réponse n’est apportée d’urgence.

Pour les douze premiers mois, le dispositif mis en place par le PNUD doit couvrir quelque 667 millions de dollars (plus de 573 millions d’euros) et aider 4,5 millions de personnes, avant d’être élargi si les fonds sont suffisants.

Notre sélection vidéo
Aussi en Monde