Meurtre d’Émile Beauwin: Michel Den Hondt condamné à 30 ans, Damien Nagy à 25 ans

Damien Naguy et Michel Den Hondt
Damien Naguy et Michel Den Hondt - D.R.

La cour d’assises de Liège a condamné lundi Michel Den Hondt, un Liégeois âgé de 48 ans, à 30 ans de prison. Damien Nagy-Bonnecaze-Laborde, un Aubelois âgé de 31 ans, a été condamné à une peine de 25 ans d’emprisonnement. Tous deux avaient été reconnus coupables de vol avec circonstance aggravante de meurtre commis sur Émile Beauwin.

Les faits s’étaient déroulés le 4 mai 2018. Michel Den Hondt (48 ans) et Damien Nagy-Bonnecaze-Laborde (31 ans) avaient commis un vol avec plusieurs circonstances aggravantes, dont le meurtre d’Émile Beauwin. Ce Liégeois âgé de 59 ans, souffrant d’un handicap mental, avait été tué pour le vol de sa voiture. Il avait été abandonné en pleine campagne, dans un endroit désert sur la commune de Grâce-Hollogne.

Michel Den Hondt avait longtemps nié les faits avant de réaliser des aveux complets en début de procès. Vendredi, le jury l’avait déclaré coupable de vol avec circonstance aggravante de meurtre. Il avait aussi été déclaré coupable d’avoir commis l’incendie volontaire de l’appartement d’Émile Beauwin et d’avoir porté un couteau à cran d’arrêt.

Damien Nagy-Bonnecaze-Laborde présentait une version différente des faits. Il affirmait qu’il n’avait pas commis un vol mais reconnaissait avoir participé à la scène mortelle. Le jury l’avait déclaré coupable de vol avec circonstance aggravante de meurtre mais l’avait acquitté de l’incendie volontaire de l’appartement de la victime.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Liège (prov. de Liège)Grâce-Hollogne (prov. de Liège)
Notre sélection vidéo
Aussi en LIEGE VILLE