Réduire les risques d’inondations: une aide pour les 44 communes luxembourgeoises

«Toutes les communes doivent renforcer leur résilience face aux risques climatiques», dit Céline Tellier.
«Toutes les communes doivent renforcer leur résilience face aux risques climatiques», dit Céline Tellier. - Photo News

Le caractère exceptionnel des inondations meurtrières de juillet dernier ne doit pas faire oublier que celles-ci risquent de se reproduire et qu’il faut s’équiper pour y faire face.

En cohérence avec les projets de Plans de Gestion des Risques d’Inondation 2022-2027 (PGRI) et en complément de ce qui a déjà été mis en œuvre, le Gouvernement de Wallonie, sur proposition de la Ministre de la Nature, Céline Tellier, a approuvé ce vendredi un équipement sur mesure pour chacune des 262 communes wallonnes, dont les 44 communes de la province de Luxembourg, pour un budget global de 21,2 millions €. L’objectif est que les communes puissent mettre en place ou renforcer des actions concrètes pour protéger les citoyens des risques liés aux inondations.

Une sélection dans un panel de projets

Chaque commune va pouvoir sélectionner, parmi un panel de mesures concrètes ayant démontré leur efficacité, des projets concrets pour réduire les risques d’inondation. Le SPW accompagnera les communes et, pour celles qui n’ont pas encore d’actions inscrites dans les PGRI, orientera la sélection des projets les plus pertinents à mettre en œuvre en fonction de leur réalité propre.

Ces mesures peuvent toucher à la prévention, à la protection, à la préparation ou à la réparation et à l’analyse post-crise.

Par exemple, il pourrait s’agir de privilégier la création de parkings filtrants lors de l’installation de zonings, créer des zones d’immersion temporaire, participer à des exercices de simulations d’inondation, etc. Pour les communes qui ont déjà inscrit des projets dans un Plan de Gestion des Risques d’Inondation, elles vont pouvoir directement les concrétiser. « Il est important que toutes les communes, qu’elles aient été impactées ou non par les inondations de juillet, renforcent leur résilience face aux risques climatiques. Nous allons les épauler individuellement pour mieux les équiper et mener à bien des projets concrets pour réduire leur vulnérabilité face aux risques d’inondations. Nous renforcerons ainsi notre culture du risque et de la vulnérabilité à tous les niveaux de pouvoir pour rendre la Wallonie plus résiliente et plus forte face à l’avenir », souligne la ministre wallonne Céline Tellier.

Voici, pour chaque commune de la province, le montant qui a été débloqué. Hotton est celle qui va recevoir le plus (177.017 euros) et Daverdisse le moins (28.648 euros) :

Arlon : 89.980 euros

Attert : 43.288 euros

Aubange : 66.360 euros

Bastogne : 67.372 euros

Bertogne : 35.088 euros

Bertrix : 49.661 euros

Bouillon : 58.291 euros

Chiny : 66.845 euros

Daverdisse : 28.648 euros

Durbuy : 158.230 euros

Erezée : 43.089 euros

Etalle : 67.108 euros

Fauvillers : 47.366 euros

Florenville : 52.996 euros

Gouvy : 53.079 euros

Habay : 52.604 euros

Herbeumont : 29.240 euros

Hotton : 177.017 euros

Houffalize : 87.950 euros

La Roche-en-Ardenne : 100.230 euros

Libin : 51.024 euros

Libramont : 74.242 euros

Manhay : 50.829 euros

Marche-en-Famenne : 97.121 euros

Martelange : 30.887 euros

Meix-devant-Virton : 107.056 euros

Messancy : 44.983 euros

Musson : 42.107 euros

Nassogne : 97.709 euros

Neufchâteau : 49.099 euros

Paliseul : 44.567 euros

Rendeux : 82.287 euros

Rouvroy : 37.513 euros

Sainte-Ode : 75.529 euros

Saint-Hubert : 45.926 euros

Saint-Léger : 33.039 euros

Tellin : 38.472 euros

Tenneville : 54.914 euros

Tintigny : 85.654 euros

Vaux-sur-Sûre : 55.087 euros

Vielsalm : 65.890 euros

Virton : 86.638 euros

Wellin : 40.922 euros

Notre sélection vidéo
Aussi en PROVINCE DE LUXEMBOURG