La motion du PTB sur la gratuité des auto-tests à l’école rejetée à la FWB

La motion du PTB sur la gratuité des auto-tests à l’école rejetée à la FWB
Isopix

Le texte pressait le gouvernement de la FWB de se positionner en faveur de cette gratuité, et de demander au Fédéral de financer la distribution gratuite de deux auto-tests par semaine aux élèves de l’enseignement obligatoire, ainsi qu’au personnel enseignant.

La motion PTB a été repoussée par la majorité, sans un mot de justification en plénière.

Les autres membres de l’opposition, le cdH et DéFI, se sont abstenus.

La question des auto-tests figure, entre autres choses, à l’ordre du jour de la conférence interministérielle (CIM) Santé, d’autant qu’un assouplissement des règles de quarantaine est envisagé pour permettre aux écoles d’assurer la continuité des apprentissages, fortement mise à mal par l’offensive d’Omicron.

Le ministre Vandenbroucke préconisait mardi à cet égard que les parents réalisent plus régulièrement des auto-tests covid sur leurs enfants afin de les détecter plus précocement. La question est de savoir qui financera l’achat de ces tests, dont le prix varie entre 3,5 et 7 euros l’unité.

Le ministre Vandenbroucke suggérait que les écoles mettent ces auto-tests à disposition, ce qui in fine reviendrait à faire payer la note par les Communautés.

Les ministres de l’Enseignement estiment, eux, que ce coût devrait plutôt être soutenu par le Fédéral. Ils plaident ainsi pour la mise à disposition de quatre auto-tests par semaine et par enfant à un prix unitaire plafonné à 1 euro.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique