Fabio Jakobsen: «Je suis redevenu un coureur professionnel à part entière»

PhotoNews
PhotoNews

Le sprinter néerlandais, gravement accidenté au Tour de Pologne 2020, a retrouvé le peloton en 2021 en s’imposant dans deux étapes du Tour de Wallonie avant de remporter le classement par points de la Vuelta. Jakobsen a signé dimanche à Kuurne son 5e succès de la saison.

« Notre équipe n’était pas à sa place samedi au Circuit Het Nieuwsblad », a expliqué Jakobsen. « Nous n’étions pas présents et nous n’étions pas l’équipe que nous devons normalement être. À Kuurne, nous avons montré que nous étions une équipe et c’était à moi de trouver la bonne position et de tenter de conclure, ce que j’ai réussi à faire. Nous avions encore trois coureurs devant nous au début du sprint et, dans pareilles circonstances, c’est du 50/50. Mais ils se sont peut-être regardés et nous avons pu revenir sur eux in extremis. Nous aurions tout aussi bien pu sprinter pour la 4e place. J’ai lancé aux 200 mètres et ça a réussi ».

Fabio Jakobsen a signé à Kuurne son 5e succès de la saison, son 30e de sa carrière. « J’aime bien être le sprinter le plus rapide. Mais on est toujours le plus rapide sur une journée. Je me situe dans le top-5, je ne me suis pas encore mesuré aux coureurs de l’UAE Tour, par exemple. J’en ai envie ».

Fabio Jakobsen avait gravement accidenté dans une chute au Tour de Pologne 2020. Il avait retrouvé le chemin de la victoire, après une très longue convalescence, à l’occasion du Tour de Wallonie 2021. « J’ai enchaîné la Vuelta 2021 après le Tour de Wallonie et, déjà là, on comptait sur moi pour les sprints. J’ai beaucoup travaillé cet hiver, j’ai fait beaucoup d’exercices de sprint. Je peux dire que je me sens à nouveau coureur professionnel à part entière. Je n’ai pas eu de problème de préparation et je sais que je peux désormais sprinter pour la victoire. Je veux ici remercier mon équipe pour l’excellent travail de ce dimanche ».

Fabio Jakobsen disputera sa prochaine course à l’occasion de Paris-Nice. « Il est vrai que Milan San Remo me tente, c’est peut-être tôt. Mais la forme est là, j’ai pu passer les bosses de Kuurne, ce ne fut pas facile mais j’ai géré et j’ai pu sprinter pour la victoire. Après Nice, on verra le programme du printemps. Je pense notamment à Gand-Wevelgem, par exemple, qui est une course plus longue mais dont les côtes sont moins nombreuses ».

Fabio Jakobsen a par ailleurs évoqué la situation en Ukraine en soulignant que ses « prières vont au peuple ukrainien ». « Mon esprit est avec les Ukrainiens ».

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Cyclisme