Prolongation du nucléaire: Engie «apportera son concours» à la «réflexion»

Prolongation du nucléaire: Engie «apportera son concours» à la «réflexion»
isopix

Engie, qui avait rappelé à de multiples reprises qu’il était trop tard pour une telle prolongation, souligne en effet vendredi soir que la décision de prolonger Doel 4 et Tihange 3 soulève « des contraintes importantes de sûreté, de régulation et de mise en œuvre, d’autant que cette prolongation interviendrait alors même que les activités de démantèlement sur des unités voisines auront commencé ».

La décision de prolonger les deux réacteurs jusqu’en 2035 « présente ainsi un profil de risque qui dépasse, par son caractère imprévisible et par son ampleur, l’activité normale d’un opérateur privé », poursuit Engie.

« Le schéma retenu devra permettre un alignement structurel des intérêts des parties prenantes ainsi qu’un partage adéquat des risques et des opportunités », conclut le groupe.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Doel (c.f. Beveren)Tihange (c.f. Huy)Huy (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique