PostNL rejette des «allégations infondées» dans un courrier à sa clientèle

PostNL rejette des «allégations infondées» dans un courrier à sa clientèle
Belga image

Elle parle « d’allégations infondées », d’une façon d’agir « hors de toute proportion » et « arbitraire ».

Lundi, la police a perquisitionné plusieurs sites de PostNL en Belgique. Deux dépôts ont été scellés et neuf personnes interpellées. Trois ont vu leur détention prolongée, parmi lesquelles figure, selon Het Laatste Nieuws, le CEO de PostNL Belgique, Rudy Van Rillaer.

Dans un courrier adressé à ses clients, l’entreprise postale assure n’avoir « reçu aucune confirmation » des allégations graves diffusées dans les médias, qui parlent de trafic d’êtres humains et d’organisation criminelle.

« Difficile » de se défendre

« Nous ignorons ce sur quoi se fondent ces soupçons », affirme PostNL. « Il est donc difficile de nous défendre. Nous nous distançons fortement de ces allégations graves et infondées. L’image présentée n’a rien à voir avec la manière dont nous travaillons. Il n’y a aucun fondement objectif pour salir ainsi la bonne réputation de PostNL. »

L’entreprise affirme qu’elle fait tout son possible pour libérer ses collaborateurs. « La situation nous pose question sur la manière arbitraire dont les autorités concernées opèrent », lance-t-elle encore.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :province d'Anvers

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique