La Belgique a bloqué pour 200 milliards d’euros de transactions et actifs russes

La Belgique a bloqué pour 200 milliards d’euros de transactions et actifs russes
Isopix

Les actifs gelés sont liés aux 877 personnes et 62 entités reprises sur la liste de sanctions individuelles (gel des avoirs et interdiction d’entrer sur le territoire de l’UE) dressée par l’Union européenne.

Les transactions bloquées sont la conséquence des restrictions imposées par l’Union européenne, comme l’interdiction imposée à plusieurs banques russes d’accéder aux marchés européens des capitaux.

Les douanes belges ont également contrôlé, depuis l’adoption des sanctions, 23.191 conteneurs dans les ports belges. Dans trois d’entre eux, des biens de luxe, interdits d’exportation vers la Russie, ont été retrouvés. A Anvers, 1.400 containers attendent encore d’être contrôlés et à Zeebrugge, 1.100 doivent encore l’être. Dans ce port, qui fait figure d’importante plateforme logistique automobile européenne, une dizaine de voitures de luxe sont également immobilisées.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d’autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d’autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Anvers (prov. d'Anvers)Zeebrugge (c.f. Bruges)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique