La manif pro-Médine autorisée, tant qu’elle reste pacifique

Vidéos
Une manifestation pro-Médine ce jeudi.
Une manifestation pro-Médine ce jeudi. - Montage S.I.

Si Médine a ses opposants, notamment au sein du collège communal de Verviers, il a aussi de nombreux partisans, dont les jeunes de la FGTB Verviers.

Ces derniers ont décidé d’organiser une manifestation ce jeudi. Un jour qui n’a pas été choisi au hasard puisque c’est celui de la tenue du collège communal à Verviers. « Rendez-vous pendant le collège communal pour une écoute conviviale et collective de plusieurs sons de Médine parce que Madame Targnion refuse qu’il se produise au festival Libertad », rapporte le collectif sur la page Facebook de son événement. C’est prévu à 13 h 30, sur la place du Marché.

Une réaction qui fait suite à notre article concernant la position du collège quant à la venue du rappeur controversé, dans un festival qui prône l’inclusion. Pour faire court, certains élus sont très frileux à l’idée d’inviter quelqu’un qui a chanté qu’il fallait crucifier les laïcards.

La venue du rappeur Médine crispe le collège communal verviétois.
La venue du rappeur Médine crispe le collège communal verviétois. - Oli

« On n’a pas vraiment envie de signer le contrat », nous avouait un des membres du collège. « On se laisse quelques jours pour y réfléchir et puis on verra, mais on est quand même quelques-uns à être globalement opposés à sa venue. »

À la RTBF, la bourgmestre confie qu’elle ne veut pas payer pour la venue de ce chanteur. « Il peut se produire à Verviers, mais pas dans une organisation de la Ville. Il faut trouver une solution, mais la Ville ne peut pas être porteuse d’un tel message », estime-t-elle.

La venue de Médine à Verviers fait beaucoup parler.
La venue de Médine à Verviers fait beaucoup parler. - Instagram Medine/Fifou

Le sujet doit encore être abordé en collège ce jeudi alors que l’échevin Antoine Lukoki rapporte avoir rappelé le manager de Médine pour lui dire clairement que « nous voulons qu’il rentre dans le cadre du festival, en évitant certaines chansons ». Comme « Don’t laïk » par exemple. « Le Festival s’appelle “LIBERTAD” que sur le contrat », a réagi l’artiste à cette information, sur Twitter.

De leur côté, les jeunes FGTB sont bien décidés à faire entendre leur opinion sur le sujet. « Médine doit pouvoir participer au festival Libertad. Elle (NDLR : la bourgmestre) autorise certaines formes d’art bien sûr mais dès que ça dérange et que ça provoque, ça ne lui convient plus… Le tout sur fond de racisme banalisé et d’un discours qui est aussi prononcé par la meneuse de l’extrême droite française (NDLR : Marine Le Pen) ! »

Ils réclament la venue du rappeur au nom de la liberté d’expression et préviennent : « On a de quoi mettre le son suffisamment fort pour que tout Verviers nous entende ».

Si les manifestants n’ont initialement pas demandé d’autorisation, la bourgmestre Muriel Targnion a décidé d’autoriser l’événement. « Tant que la manifestation reste pacifique, alors elle est permise », rapport le chef de corps Alain Barbier. « Nous encadrerons l’événement, bien entendu, en fonction du nombre de participants que nous estimons. La bourgmestre a également autorisé la diffusion de chansons. »

Alain Barbier.
Alain Barbier. - V.M.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Verviers (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en VERVIERS ET SA REGION