Très grave accident sur le R3, à Heppignies: on déplore deux blessés (vidéo)

Vidéo
La collision a été violente.
La collision a été violente. - F.Vanhove

L’accident est survenu ce dimanche en milieu d’après-midi. Une jeep, avec deux personnes à son bord, un homme et une femme, circule sur le R3, à hauteur de Heppignies.

F.Vanhove

Arrive par l’arrière une Mercedes : le conducteur de cette dernière, visiblement distrait, s’en va percuter l’arrière de la jeep. Celle-ci, suite au choc, dévie lourdement de sa trajectoire vers la droite, percute les rails de sécurité et s’immobilise après s’être retournée. Sous le coup, la jeep coince d’ailleurs son conducteur. La passagère, elle, a été très lourdement projetée contre les rails.

F.Vanhove

Très lourdement blessée aux jambes, elle a été transférée en milieu hospitalier.

F.Vanhove

Les pompiers de Jumet, présents sur place et sous les ordres du lieutenant Vannieuwenhoven, ont travaillé de longs moments à désincarcérer l’homme immobilisé sous la jeep. Finalement libéré, lui aussi souffrait de très graves blessures et a été pris en charge par une ambulance.

F.Vanhove

La police de la route a sécurisé les lieux et procédé aux constatations. Un avis au magistrat a également été fait.

F.Vanhove

Grave accident sur le R3 à Heppignies: Yvette, de Ransart, a succombé à ses blessures

Yvette a succombé à ses blessures...
Yvette a succombé à ses blessures... - D.R./FVH

Le bilan humain de cet accident survenu dimanche après-midi, sur le R3 à hauteur d’Heppignies, s’est malheureusement alourdi. Yvette Corniel, qui était passagère de la Jeep que son mari Marcel Petit conduisait, est décédée de ses blessures à l’hôpital. Le couple revenait d’une commémoration de la Seconde Guerre mondiale à Saint-Aubin (Florennes) et rentrait chez lui à Ransart quand l’accident s’est produit.

  Une Mercedes est arrivée par l’arrière: le conducteur de cette dernière, visiblement distrait, s’en va percuter l’arrière de la Jeep. Celle-ci, suite au choc, dévie lourdement de sa trajectoire vers la droite, percute les rails de sécurité et s’immobilise après s’être retournée. Sous le coup, la Jeep coince d’ailleurs son conducteur. La passagère, elle, a été très lourdement projetée contre les rails. Très lourdement blessée aux jambes, elle a été transférée en milieu hospitalier, où elle succombera plus tard dans la journée…

Yvette est décédée, Marcel toujours hospitalisé...

L’époux ne se souvient plus

Marcel Petit, lui, est toujours hospitalisé. « Il est dans un état sérieux mais stable. Il souffre de multiples fractures », nous informe Francine Boeynaems, la trésorière de l’ASBL‘1944's Allied Remembrance group 703 Tank Destroyer’, dont faisait partie le couple. « J’ai pu parler à Marcel, il ne se souvient pas de l’accident. Il se souvient d’avoir conduit ce dimanche après-midi, puis plus rien. Je ne peux pas en dire plus. »

Marcel, de même que son épouse décédée, est un passionné de la Seconde Guerre mondiale. « C’était d’ailleurs leur propre Jeep qu’ils conduisaient. » D’aucuns s’étonnaient, sur les réseaux sociaux, qu’un tel véhicule ancêtre puisse encore circuler sur une voie à grande vitesse comme le R3. Il faut savoir que ces véhicules sont tout à fait autorisés à emprunter ces routes, mais uniquement pour se rendre à des rassemblements ou cérémonies de commémoration et en revenir. « La vitesse est toutefois limitée à 90 km/h sur autoroute », précise la trésorière.

La collision a été violente.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en FAITS DIVERS