Un homme écope de 2 ans de prison pour harcèlement sur internet et coups et blessures

Le Pepin la suivait, la menaçait sur les réseaux sociaux et lui envoyait des messages à caractère sexuel.
Le Pepin la suivait, la menaçait sur les réseaux sociaux et lui envoyait des messages à caractère sexuel. - Prétexte D.R.

L’homme, âgé de 36 ans, a harcelé sa victime, une Verviétoise de 23 ans dont il était amoureux, de 2019 à 2022, a rapporté le tribunal. Il la suivait, la menaçait sur les réseaux sociaux et lui envoyait des messages à caractère sexuel. Il avait créé des faux comptes pour lui parler, la soupçonnait d’entretenir des relations amoureuses avec des amies, lui envoyait des photos d’armes et il l’a également frappée. La jeune femme était par ailleurs la fille de sa cousine.

Il l’a poussée hors de la voiture

Le prévenu était aussi poursuivi dans un autre dossier pour d’autres faits de coups et blessures, sur sa maman cette fois. Alors qu’il était assis en voiture et qu’elle conduisait, il lui a demandé de prendre le chemin le plus court, ce qu’elle a refusé de faire. En conséquence, il l’a poussée en dehors de l’habitacle avec des coups de pied, a redémarré et l’a laissée sur le bord de la route.

Seule la première victime s’était constituée partie civile.

Selon le tribunal, l’homme ne présenterait pas de troubles psychiatriques. Il a été condamné à deux ans de prison, avec sursis probatoire pour la moitié, assortie de certaines obligations à respecter pendant cinq ans.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Pepinster (prov. de Liège)Verviers (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers