Variole du singe en Belgique: Emmanuel André annonce un 4e cas

Variole du singe en Belgique: Emmanuel André annonce un 4e cas

« À l’UZ Leuven, les laboratoires travaillent 7/7 pour offrir un diagnostic rapide (PCR et séquençage) pour les patients ayant une suspicion d’infection à la variole du singe. Aujourd’hui, nous avons pu confirmer un quatrième cas d’infection en Belgique », indique Emmanuel André ce samedi soir. Il s’agit d’un homme provenant de la province de Liège, a indiqué plus tard Marc Van Ranst.

« Ce patient est pris en charge en région wallonne et a un lien avec l’événement à Anvers auquel au moins deux autres personnes infectées avaient participé. Un grand merci à l’Aviq et au CHU de Liège pour la collaboration efficace. Il est important que toutes les personnes présentant des lésions suspectes puissent rapidement se présenter chez leur médecin ou un service d’urgence pour qu’un diagnostic soit fait rapidement », conclut le microbiologiste de la KULeuven.

Plus tôt en soirée, Marc Van Ranst a lui aussi lancé un message à la population belge, et notamment de passer directement par les urgences des hôpitaux plutôt que par un médecin traitant pour être certain d’avoir un diagnostic efficace en cas de suspicion d’infection.

L’Organisation mondiale de la santé s’attend, de son côté, à ce que d’autres cas apparaissent maintenant que les pays font l’objet de contrôles supplémentaires pour détecter la présence du virus. Selon l’OMS, celui-ci a maintenant été identifié dans au moins 12 pays où il n’est habituellement pas présent. L’organisation compte 92 cas connus et 28 autres suspects.

D’après Marc Van Ranst, la 4e contamination constatée en Belgique, comme les trois autres, a un lien avec le festival gay international Darklands, qui a eu lieu à Anvers au début du mois. « Il est important que toutes les personnes qui étaient présentes au festival Darklands restent vigilantes à l’égard de tout symptôme », met-il en garde. « En cas de lésions de la variole, un échantillon peut être prélevé dans un service d’urgence, et il convient d’éviter tout contact étroit avec d’autres personnes. »

L’ampleur de l’épidémie devient « de plus en plus claire », a estimé le virologue, toujours sur Twitter. « C’est du jamais vu auparavant avec les virus de la variole du singe. »

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Belgique