Dinant: 18 mois de prison pour avoir menacé de mort Charles Michel

Charles Michel.
Charles Michel. - D.B

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné ce mardi à 18 mois de prison par défaut un homme qui était poursuivi pour une entrave méchante à la circulation ainsi que des faits de harcèlement et menaces. Il a notamment menacé de mort l’ancien Premier ministre belge Charles Michel et sa famille, via les réseaux sociaux, entre novembre 2018 et avril 2019.

Le prévenu, qui se revendiquait gilet-jaune, a envoyé à Charles Michel divers messages menaçants et insultants via les réseaux sociaux.

Lors de l’audience, le parquet de Namur a notamment rapporté des menaces écrites sur Messenger telles que «Tu vas crever. On va venir chez toi à Wavre, t’attraper et te jeter dans un container. Tu peux appeler toutes les forces de l’ordre que tu veux. Fais gaffe à tes enfants et à ta femme, on sait où tu habites. Tu vas crever ta race».

Il a également menacé une autre personne de la brûler en l’attachant à un lit, toujours via Messenger. Il lui a aussi dit qu’il allait brûler sa maison et sa moto.

Le prévenu avait également suivi une mère de famille et son fils en voiture, jusqu’à leur domicile, en adoptant une conduite particulièrement dangereuse.

Belga

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Dinant (prov. de Namur)Namur (prov. de Namur)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Faits divers