Safari Rally: Thierry Neuville en quête de revanche dès ce mercredi

@News
@News

Trois semaines après le rallye de Sardaigne, le WRC fait étape en Afrique cette semaine avec le Safari Rally, 6e des 13 manches du championnat du monde des rallyes qui se déroulera de mercredi à dimanche à Nairobi, la capitale du Kenya.

Vainqueur de trois rallyes depuis le début de saison, le Finlandais Kalle Rovanperä (Toyota Yaris) arrive au Kenya en tant que leader du championnat, avec une belle avance de 55 points sur son premier poursuivant, Thierry Neuville (Hyundai i20).

Le Safari Rally peut marquer un tournant dans la saison du pilote belge, qui avait dominé le rallye kényan il y a un an avant de devoir abandonner lors de la dernière journée, trahi par sa suspension. Victime d’ennuis techniques lors des cinq premiers rallyes, Neuville a plus que jamais besoin d’un bon résultat au Kenya, sous peine de déjà voir s’envoler ses ambitions cette saison.

Sébastien Ogier (Toyota Yaris), vainqueur l’an dernier pour le retour au calendrier du rallye africain après 19 ans d’absence, et Sébastien Loeb (Ford Puma) seront également de la partie au Kenya, théâtre du troisième affrontement de l’année entre les deux champions du monde français, qui se contentent d’un programme partiel cette saison.

Outre Ogier et Rövanperä, Toyota alignera au départ le Britannique Elfyn Evans et le Japonais Takamoto Katsuta, 2e de l’épreuve il y a un an.

Du côté de Hyundai, Neuville et l’Estonien Ott Tänak, vainqueur en Sardaigne et 3e du classement, retrouveront Oliver Sollberg au volant de la troisième voiture. Le Suédois avait disputé les trois premiers rallyes de la saison, avant d’être remplacé par l’Espagnol Dani Sordo au Portugal et en Italie.

L’armada Ford se composera de Sébastien Loeb, de l’Irlandais Craig Breen, 4e du championnat, du Britannique Gus Greensmith, du Français Adrien Fourmaux et de Jourdan Serderidis. Le pilote grec de 52 ans résidant en Belgique aura Frédéric Miclotte pour copilote.

Disputée tant sur des longues routes droites où les voitures peuvent dépasser 200 km/h que sur des pistes rocailleuses et accidentées, le Safari Rally sera lancé mercredi par le shakedown. Le départ sera donné jeudi à Nairobi. Au total, 19 spéciales autour des lacs Naivasha et Elmenteita attendent les pilotes. L’arrivée sera jugée dimanche après-midi à Naivasha après 363,44 kilomètres de spéciale. Pour corser le tout, des orages sont prévus tout au long des quatre jours de compétition.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en Moteurs