Le parlement bruxellois demande que le 8 mai devienne un jour férié légal et payé

Fête de l’Iris.
Fête de l’Iris. - J.T.

Le parlement bruxellois demande que le 8 mai devienne un jour férié légal et payé, pour commémorer la victoire de la démocratie sur le fascisme.

Il a adopté vendredi pour ce faire, à l’unanimité, une proposition de résolution déposée par les partis de la majorité - Open VLD, DéFI, PS, One.Brussels, Groen et Ecolo. Deux députés se sont abstenus.

Selon Guy Vanhengel (Open VLD), à l’initiative de la démarche, depuis 1974, le 8 mai n’est plus un jour férié payé en Belgique. Mais la Région de Bruxelles-capitale a repris la date pour célébrer la Fête de l’Iris, en raison de sa portée historique et symbolique, à savoir la capitulation du régime nazi allemand en 1945. Il s’agissait ainsi, entre autres, de faire comprendre que celle-ci était ouverte à toutes les cultures et s’oppose à toutes les formes d’extrémisme.

La proposition bruxelloise se fonde sur l’engagement du fédéral, dans son accord de gouvernement, d’offrir aux entités fédérées «la possibilité de transformer leur jour férié en congé payé», sans coût budgétaire supplémentaire.

Dans sa résolution, le parlement régional demande au gouvernement bruxellois d’opter explicitement pour le 8 mai comme jour férié payé, et que lors d’un tel jour férié les valeurs démocratiques sur lesquelles sont bâtis le pays et la Région bruxelloise soient mises en valeur.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Bruxelles (Bruxelles-Capitale)Bruxelles-Capitale

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en L'ACTU DE BRUXELLES