Le château Peltzer est mis en vente… pour y accueillir un hôtel? (vidéo)

Le château Peltzer est mis en vente… pour y accueillir un hôtel? (vidéo)

2,9 millions d’euros. C’est la somme à laquelle est mis en vente le château Peltzer, situé à proximité du Grand Hôpital de Verviers. Les sociétés immobilières Noblué et Euro Immo vont commencer la commercialisation de l’honorable bâtisse de 1893 en début de semaine prochaine, à la demande des propriétaires allemands.

Le château est inoccupé depuis plusieurs mois, à cause de travaux à faire au niveau électrique. En attendant, sa location pour des mariages ou autres événements prestigieux est donc interdite… même si des événements se tiennent encore dans son parc, comme les prochains Apéros verviétois ce vendredi 5 août.

Un nouvel acquéreur est donc recherché pour rendre son lustre à la superbe demeure, dans les souvenirs de nombreux verviétois qui l’ont fréquentée lorsqu’elle était occupée par un restaurant gastronomique.

La visite du château Peltzer en images

Si de loin il fait penser à un vieux château, le château Peltzer est relativement récent puisqu’il a moins de 130 ans. Il a été érigé en 1893 dans le style néogothique anglais, par la famille Peltzer. On parle d’un autre temps, où la laine faisait de Verviers une ville riche. Ce qui explique son côté tape-à-l’œil de la construction avec tourelles, gargouilles, marbres de toutes les couleurs, symboles royaux comme le lys, etc.

Le château a été propriété de la famille Peltzer jusqu’en 1993. Il a été rénové de façon importante en 1993-94, puis c’est la famille Thomas qui l’a occupé jusqu’en 2012. Auparavant gestionnaire du restaurant de l’Eau rouge à Francorchamps, elle y exploite un restaurant gastronomique jusqu’en 2012. Le château a ensuite été racheté et loué pour des événements comme des mariages. Jusqu’à ce que la vétusté de l’installation électrique conduisent à la fin de son exploitation voici quelques mois.

Le lieu est fascinant. S’il semble ancien, sa construction est relativement récente et impressionne par la qualité des matériaux utilisés. « À l’époque, ils ont fait venir des pierres et boiseries de partout. Du marbre rose, vert, jaune… C’est fantastique. Ça vient de Turquie, d’Italie… Les plafonds et les portes sont magnifiques… Et tout ça pour une demeure privée à l’époque ! Je pense que c’est le bâtiment emblématique de la région verviétoise », s’enthousiasme Serge Noblué.

Du marbre qu’on retrouve jusque dans les toilettes, qui ont marqué plus d’un Verviétois. On parle en tout de 2.800 m² de surface habitable.

Ce joyau urbanistique – qui comprend le château, les écuries, la conciergerie et le parc – est donc en vente à 2,9 millions d’euros. Mais pour y faire quoi ? Ce que l’acquéreur souhaitera. Ça pourrait être une demeure privée pour des propriétaires fortunés. Ou un projet hôtelier, pour lequel des études ont déjà été réalisées.

« Les actuels propriétaires ont déjà demandé à un architecte allemand de dessiner un projet d’hôtel, ce qu’il a fait en prévoyant la construction d’une nouvelle aile. Ce projet de 52 chambres a été présenté à la Ville qui s’est dite favorable », explique Bruno Creutz, d’Euro Immo.

Un avant-projet existe qui prévoit donc l’aménagement d’une nouvelle aile moderne côté maison de repos avec un espace thermal en sous-sol et la rénovation du château existant.

Le château est vendu avec cet avant-projet prévoyant 52 chambres et un restaurant, mais aucune demande de permis n’a encore été réalisée. Pour un hôtel cinq étoiles, on estime que l’idéal serait d’avoir 80 chambres.

Que va in fine devenir ce fleuron de l’âge d’or verviétois ? On le saura dans les prochains mois, mais son charme et sa localisation idéale à proximité des frontières allemande et néerlandaise lui confèrent de réels atouts pour des propriétaires fortunés ou des investisseurs motivés.

Poursuivez votre lecture sur ce(s) sujet(s) :Verviers (prov. de Liège)

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Aussi en VERVIERS ET SA REGION