Deux Néerlandais acquittés pour des attaques de distributeurs dont celui d’Eupen

L’attaque avait permis de voler 105.000€.
L’attaque avait permis de voler 105.000€. - F.P.

La cour d’appel d’Anvers a acquitté mercredi deux ressortissants néerlandais pour avoir commis des attaques à l’explosif sur des distributeurs automatiques dans les provinces du Limbourg et de Liège dont Eupen où le préjudice s’élevait à 105.000 €. Leurs ADN ont été retrouvés sur des objets dans la voiture en fuite, mais la cour a estimé que cela ne suffisait pas à les condamner. En première instance, ils avaient été condamnés à sept et huit ans de prison.

Un troisième Néerlandais a également été acquitté en ce qui concerne les attaques sur les distributeurs automatiques de billets, mais il a pris part aux préparatifs des vols, selon la cour. Sa peine a été réduite de moitié : de 10 à 5 ans de prison.

Les prévenus étaient jugés pour cinq vols commis entre le 13 janvier et le 15 mars 2019 à Kinrooi, Hamont-Achel, Bree, Wezet et Eupen. À chaque fois, les individus ont fait usage d’explosifs. Les attaques à Hamont-Achel (153.000 euros) et à Eupen 105.000 euros sont les seules qui leur avaient permis d’empocher des billets. Aucun butin n’a pu être extrait dans les autres attaques.

Des traces ADN des trois suspects ont été prélevées dans deux véhicules, notamment sur un tournevis et une bombe aérosol. La cour d’appel a cependant estimé que l’ADN trouvé sur des « objets mobiles » était insuffisant pour conclure avec certitude que les suspects étaient impliqués dans les attaques.

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Téléchargez notre nouvelle appli Sudinfo

Notre sélection vidéo
Aussi en Faits divers